View Single Post
Old 04-26-2010, 05:10 PM   #12
Grimaud
Guru
Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.
 
Grimaud's Avatar
 
Posts: 729
Karma: 3000
Join Date: May 2009
Device: PRS-505, PRS-600, PRS-650
Burn the wit... the WRITER !



Sinon, comparer un pizzaiolo et un écrivain Pas pour prendre de haut un pizzaiolo qui passerait par ici, mais il est plus aisé de le remplacer que de remplacer un écrivain et je ne vois pas trop l'intérêt de comparer les deux. Je paye à chaque fois que je vais manger une Regina, je ne paye pas à chaque fois que je relis un livre que j'ai acheté.

Après, que certains éléments du droit d'auteur mérite une mise à jour comme par exemple la durée après la mort de l'auteur (sauf si il est mort pour son pays) pour ne serait-ce qu'avoir des règles identiques dans tous les pays et revenir à par exemple 20 ans, pourquoi pas, parce que ça limite réellement l'accès à des grands classiques d'auteurs morts depuis plus longtemps que je ne suis vivant et ça pourrait donner une nouvelle vie à des auteurs anciens. Mais jeter le bébé avec l'eau du bain, bof.

Je vois pas trop pourquoi le mécénat serait mieux que le système actuel par exemple (qui est quelque part un truc similaire quand on y pense : quand un éditeur a un auteur à succès, il peut se servir des bénéfices qu'il apporte pour financer des auteurs moins connus, qui ne décolleront peut-être même jamais et seront éternellement des trous noirs à sous ).

Je vois pas non plus trop ce que ça change que le contenant soit maintenant dupliquable à l'infini quand le contenu, lui, est toujours produit par un nombre réduits de personnes. Je sais qu'on est dans la civilisation du « j'ai un truc à dire alors je vais le dire », mais entre une grande plume et le bloggueur lambda, je sais qui j'ai envie de lire. C'est la même chose partout : le cadre dirigeant a plus de valeur marchande que l'ouvrier non qualifié et on a moins du premier que du deuxième. Surtout que le système actuel n'empêche pas forcément les succès par voie détournés (cf le Harry Poter à la française de je sais plus qui sauf erreur de ma part).

Last edited by Grimaud; 04-26-2010 at 05:28 PM.
Grimaud is offline   Reply With Quote