View Single Post
Old 04-24-2010, 10:02 AM   #5
zelda_pinwheel
zeldinha zippy zeldissima
zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.zelda_pinwheel ought to be getting tired of karma fortunes by now.
 
zelda_pinwheel's Avatar
 
Posts: 27,828
Karma: 908606
Join Date: Dec 2007
Location: Paris, France
Device: eb1150 & is that a nook in her pocket, or she just happy to see you?
Quote:
Originally Posted by YGG- View Post
La réponse est "non" : toute peine mérite salaire...je travaille pour produire une oeuvre j'ai le droit d'en vivre par la vente... ça s'appelle le droit d'auteur.
héhé, il y a peut-être matière à discuter quand même.

bon, moi (toujours sans avoir lu l'article, hein...) je pense que la réponse n'est ni oui ni non, à vrai dire. je pense que effectivement, si l'on veut gagner sa vie en vendant ses oeuvres, on devrait en avoir le droit (mais nuance, on a le droit d'essayer de gagner sa vie comme ça ; on n'a pas le droit d'être assuré de devenir milliardaire en écrivant un bouquin, et je crois qu'il y a beaucoup d'auteurs de nos jours qui oublient que l'écriture, sauf de rares exceptions, n'a jamais été un métier que l'on choisissait pour se faire du blé).

par contre, je considère aussi qu'une oeuvre quelconque, une fois publiée, sert à enrichir notre culture à tous, une culture partagée, certainement un des aspects de l'humanité qui nous distingue le plus des autres animaux. il n'y a jamais eu aucun auteur qui a sorti ses oeuvres d'un vide absolu sans s'être nourri de tous ceux qui sont venus avant lui et nous nous devons de protéger et d'encourager cet enrichissement partagé (ça s'appelle le domaine public...), car il n'y a que comme ça que nous allons avancer en tant que civilisation. et donc j'estime que l'on devrait largement assouplir la législation en ce qui concerne les oeuvres dérivées et cie (parodie, adaptation, références, études académiques, etc.). si vraiment tu n'as pas envie que ton oeuvre intègre la culture globale pour nourrir les inspirations et créations des autres, alors ne la publie point, c'est simple.

et au final, je pense que la législation sur le droit d'auteur est actuellement complètement aberrante, n'a plus rien à voir avec les motifs de sa création, et est en fait un abus de pouvoir qui sert à piller notre culture qui nous appartient à tous (ce que certains ont tendance à oublier !) histoire que les "corporations" telles Disney se goinfrent toujours plus à nos dépens... et tout semble indiquer que si les gouvernements n'ont manifestement aucune intention de rendre au peuple ce qui lui appartient, ni de trouver un modèle plus juste (viz Hadopi, ACTA, the Digital Economy Bill en angleterre...) qu'il y a des chances que le peuple, excédé, décide de le faire par lui-même, en piratant ou en créant d'autres modèles économiques et culturels plus justes et équilibrés (comme l'initiative très intéressant de flattr http://www.boingboing.net/2010/02/10...micropaym.html, comme Radiohead qui offre son dernier album pour "le prix que tu veux" même si ce prix c'est 0£, comme des auteurs qui se mettent à la vente directe sans passer par la case "maison d'édition", souvent même sous licence CC...).

bon, faut vraiment que je trouve le temps de lire cet article quand même...
zelda_pinwheel is offline   Reply With Quote