View Single Post
Old 10-17-2011, 07:14 AM   #9
Grimaud
Guru
Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.Grimaud could sell banana peel slippers to a Deveel.
 
Grimaud's Avatar
 
Posts: 729
Karma: 3000
Join Date: May 2009
Device: PRS-505, PRS-600, PRS-650
Je me suis laissé tenté, pour tester. Je recopie ce que j'ai pu en dire ailleurs

Quote:
J'ai reçu mon Kindle « d'essai » (on a 30 jours pour le renvoyer gratuitement, donc hormis les frais de port pour une livraison express, ça ne me coûtera rien de le tester ).

1 / Le package.

Le package est très Amazonesque, à savoir, ultra bien pensé pour que ça prenne le moins de place tout en fournissant tout ce qu'il faut. Il contient le Kindle, un cable USB (plutôt pas mal comme câble, il fait moins premier prix que celui que livre Sony avec ses liseuses) et un manuel qui donne l'impression d'être imprimé sur du papier recyclé. Le dit-manuel pourrait même ne pas être livré, vu qu'Amazon profite de la bi-stabilité de l'encre électronique pour afficher un schéma de branchement.

2 / La mise en route.

Rien de bien compliqué : on branche le câble USB sur le Kindle, puis sur l'ordinateur, on allume le Kindle et la configuration commence.

La première étape est de configurer le Wi-Fi, et, avec un clavier virtuel et un écran qui n'est pas tactile, c'est la croix et la bannière. Surtout quand le mot de passe mélange les chiffres, les majuscules, les minuscules et quelques caractères spéciaux. Et encore plus quand il faut le taper trois fois avant de réussir à se connecter, vu que le Kindle n'enregistre le mot de passe qu'en cas de connexion réussie.

La deuxième étape est très simple, sauf si vous avez acheté le Kindle pour l'offrir : avant de l'envoyer, il a en effet été configuré automatiquement comme votre Kindle. Donc pour ma part, j'ai juste dit que c'était bien le mien et on en parle plus. En bon commerçant, Amazon envoie ensuite directement (enfin, on doit pouvoir éviter) sur la boutique Kindle

Le truc sympa, c'est qu'une fois configuré, le Kindle voit directement tous les livres que j'ai pu avoir un jour ou l'autre sur un de mes « Kindle » (dans mon cas, des applications iPad / Mac / PC). Ils ne sont pas téléchargés par défaut, mais ils sont tous rapidement accesibles.

Dans les éléments pré-téléchargés, il y a une lettre de Jeff Bezos qui est adressé au propriétaire et qui est à la bonne date. Rien de magique, mais c'est un petit détail sympathique, et ça permet aussi de donner quelques informations que je n'avais pas eu avant (comme le fait qu'on a une période d'essai de 14 jours sur le magazine).

3 / La boutique Kindle

La recherche est relativement supportable, toujours en gardant à l'esprit qu'on a un clavier virtuel sans écran tactile. Si par exemple on tape le prénom d'un auteur (jim dans mon cas) et qu'on ajoute l'espace pour taper le nom, le Kindle propose directement les auteurs qui ont ce prénom. Je peux donc m'épargner de taper la suite et directement filer sur les livres de Jim Butcher.

Je n'ai pas encore essayé l'achat (je ne pense pas l'essayer vu que ça a peu d'intérêt d'avoir un livre chez Amazon sans Kindle, du moins pour quelqu'un qui lit sur liseuse), mais un extrait est disponible avec chaque oeuvre. Il arrive très vite, quelques secondes et on en parle plus.

Je continuerais plus tard, quand j'aurais eu le temps de l'utiliser plus longtemps.
Quote:
La prise en main sans pochette de protection n'est pas top du tout : vu la position des boutons et la relative finesse du Kindle, je me sens pas en confiance si je le tiens avec une seule main et l'accès aux boutons pour tourner les pages rend la prise en main encore moins assurée. J'attend de voir si je reçois ma pochette avant le délai de rétractation du Kindle, si ça améliore les choses.

Sinon, dans les points positifs :
- police très agréable.
- achat facile via Amazon.
- la qualité de fabrication me paraît correcte.

Dans les points négatifs :
- la prise en main.
- la gestion des collections qui est assez limitée (et qui peut ne se faire que depuis le Kindle sauf si j'ai raté un truc).
- la navigation dans les livres ne semblent pas permettent d'aller à une page particulière. La notion de page n'existe pas, on a juste le pourcentage de lecture et la possibilité de naviguer de chapitre en chapitre.
- l'absence d'interface tactile fait que la saisie est un calvaire avec le clavier virtuel.
- je dois avoir raté un truc lors de la conversion de livres que j'avais déjà, vu que je n'ai pas accès au dictionnaire anglais avec eux (faudra que je regarde si il y a pas un paramètre langue, il me donne la définition française de but )

Dans les points à surveiller, je rappelle qu'en cas d'achat sur la plupart des boutiques françaises, il faudra convertir les livres et parfois casser les DRM vu qu'Amazon ne supporte que les siens. Et en corollaire, une fois qu'on a un Kindle, on ne peut pas vraiment changer, vu que les DRM ne sont disponibles que via un Kindle (qu'il soit physique ou applicatif). L'écosystème est aussi voir plus verrouillé que celui d'Apple : les DRM sont imposés mêmes aux éditeurs qui ne semblent pas le vouloir.

En rapide conclusion, la lecture est très agréable grâce à la police utilisée (elle coûte le modeste prix de 300 € si vous vouliez l'avoir sur une autre liseuse ), ça donne envie de le garder, mais les contraintes (en particulier la gestion très pauvre des collections, sans commune mesure avec ce que permet Sony) font que je vais sans doute le renvoyer. Pour ceux qui n'ont pas encore craqué, je vous conseille plutôt d'attendre l'arrivée du Touch, même si vous pouvez vous faire votre propre idée pendant 30 jours en achetant l'appareil.
Juste pour préciser, pour ceux que ça intéresse, je ne le renverrais pas avant d'avoir été à l'apéro du 29 octobre à Paris.
Grimaud is offline   Reply With Quote