View Single Post
Old 04-11-2011, 02:23 PM   #20
Deneb
Groupie
Deneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it isDeneb knows what time it is
 
Deneb's Avatar
 
Posts: 181
Karma: 2460
Join Date: Jul 2009
Device: Cybook
Je reprends cette conversation qui date un peu pour faire une remarque qui me tient à coeur, comme pititetiti, avec qui je suis complètement d'accord d'ailleurs. Ça fait bien longtemps que je n'achète mes livres que d'occasion pour la même raison, le prix exorbitant.

Quote:
Originally Posted by Grimaud View Post
Tu retires 30%, mais tu dois ajouter 15% de TVA et 5% de distribution numérique. Au final, ça me semble bien faire un -10% en considérant que tout le reste est égal. Pourtant, on a -20 %, ce qui est plutôt mieux ou alors j'ai raté un calcul
Tu n'as pas raté un calcul, tu es tombé dans le piège des éditeurs quand ils utilisent ces mêmes chiffres.

Les calculs sont bons, mais la comparaison est fausse. Tu ne peux pas comparer UN ebook avec UN livre. Dans le cas du livre, les frais d'impression, de distribution et de destruction sont répétés à chaque livre, à chaque ré-édition ou réimpression. Chaque livre papier a, au moins, 30% de son prix dédié à ces postes (et pour rentabiliser la mise au pilon des invendus, il faut bien qu'elle soit repartie sur toute la production).

Alors que pour les ebooks, une fois les frais de mise en ligne payés pour le premier ebook mis en ligne. Ces frais sont alors répartis sur l'ensemble des ebooks (on met rarement 1 seul ebook en vente...) et diminuent donc proportionnellement selon le nombre de ventes (ET de l'ensemble des ventes du catalogue d'ailleurs).

Le prix de la mise en format epub, pour un fichier donné, qu'ils ajoutent de la même façon à chaque ebook, alors qu'il n'est fait qu'une fois, quelque soit le nombre d'ebook ensuite vendus, doit être lui aussi divisé par le volume des ventes, de ce fichier, le téléchargement d'un ebook n'est alors que la simple copie d'un fichier fixe à partir du serveur.

Ces frais ne sont payés qu'une fois pour tous les ebooks, pour toutes les ré-editions, pour tous les formats. Seule la TVA supérieure de 15% est à ajouter à chaque ebook, mais le prix de revient des ebooks diminue avec le volume des ventes. Il n'y a pas 20% fixes sur chaque ebook, comme il y a 30% fixes sur chaque livre. Une fois fait, et rentabilisé par un certain volume de vente, (que certains se sont amusés à calculer d'ailleurs, ce n'est pas très élevé si je me souviens bien) un ebook ne coûte plus rien et ne fait que du bénéfice, ce qui n'est pas le cas d'un livre papier.

Je veux bien me tromper, mais il faut comparer ce qui est comparable. Le bon sens n'a pas toujours raison, sinon la terre serait plate, mais je ne vois pas comment un ebook peut revenir aussi cher qu'un livre, et il faudra plus qu'une manipulation des chiffres pour me convaincre.
Deneb is offline   Reply With Quote