View Single Post
Old 02-20-2011, 10:39 PM   #36
roger64
Wizard
roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.roger64 ought to be getting tired of karma fortunes by now.
 
Posts: 1,417
Karma: 846401
Join Date: Jan 2009
Device: KoboGlo
Bonjour

Merci de vos réaction contradictoires. Serais-je donc un hypocondriaque confus de l’EPUB?

Utilisateur d’OpenOffice (maitenant de la version 3.3), je travaille uniquement sur des fichiers au format odt. Je visualise mes EPUB sur un PRS-505 (et aussi sur mon écran d’ordinateur).

Justification

J’ai été saisi d’un doute parce que Coolmicro m’a déjà apporté la révélation typographique.

J’ai regardé à nouveau cette histoire de justification: même lorsque le style de paragraphe texte sur l’odt contient bien l’alignement «justifié», le texte que je regarde sur mon EPUB (made in W2X) est bien aligné à gauche. L’or s’est transformé en plomb.

Pour moi, cela se produit depuis la nuit des temps (enfin presque). C’est peut-être du à une déficience de mon Sony, à une interprétation fautive du format EPUB pour une raison quelconque, mais je n’ai encore jamais vu d’EPUB au texte justifié.

Notes de fin

Je vais essayer de me faire comprendre.
Je voulais vous dire que j’ai modifié le style «note de fin» sur OpenOffice et que j’y ai intégré un saut de page automatique. J'explique la raison:

Lors de l’exportation vers l’EPUB, au lieu d’un seul fichier global pour toutes mes notes, j’obtiens alors un fractionnement et autant de fichiers xhtml que de notes de fin. Ce fractionnement qui semble débile présente un avantage: lors d’un appel de note, on n’appele que le texte d’une seule note. C’est très rapide et confortable à la lecture.

W2E a ce comportement par défaut dans sa feuille de style unique.
W2X ne le retranscrit que si vous le mettez dans votre style «note de fin» (c’est normal).

J’ai vu des EPUB, mal construits, où lors de l’appel, on visualise tout une page de notes (il peut y en avoir jusqu’à une dizaine). Quand on veut revenir sur la page de lecture, on ne peut pas s’en tirer avec un simple clic, il faut faire descendre le sélecteur le long de la page, note par note , jusqu’à sélectionner la note originelle et ensuite seulement cliquer dessus.

Ce comportement agaçant est évité à coup sûr sur W2X si l’on ajoute le saut de page automatique dans le style «note de fin». Ouf...

TOC

Là aussi, je n’ai pas été très clair.
Imaginons la structure suivante dans un livre (rencontrée dans Fumeurs d’opium):

- Gros titre que je traduis par un titre de niveau 2
- bla-bla de deux pages (longue citation, introduction etc.)
- Petit titre que je traduis par un titre de niveau 3 appelé a
- idem appelé b

Lorsqu’on regarde le TOC, on voit le titre de niveau 2, mais comme il a des titres subordonnés (niveau 3), il indique uniquement : «2 items» qui sont les titres de niveau 3 que j’ai appelés a et b.

Si je clique ensuite sur a, je rate la partie bla-bla. On peut bien sûr y revenir en faisant marche arrière en mode lecture, mais un lecteur peu attentif va à coup sûr la rater. De plus, c'est un livre de nouvelles qui peut se lire dans n'importe quel ordre, pas forcément de la première à la dernière page.

Ce que je voulais souligner, c’est qu’il est dans ce cas nécessaire d’intercaler un titre de niveau 3 artificiel parce qu’inexistant dans le texte original, par exemple, un truc comme ceci: - * -

C'est ce qui m'a incité à sortir une V2.

?

Last edited by roger64; 02-21-2011 at 01:05 AM.
roger64 is offline   Reply With Quote